Le syndicat des Métallos. Le plus important syndicat du secteur privé au Québec.

Nouvelles

2016-02-05 14:00

Le risque de conflit s’accentue chez ArcelorMittal en Montérégie


Contrecoeur, le vendredi 5 février 2016 –
La menace de conflit chez ArcelorMittal en Montérégie se fait plus précise. Les employés de bureau de l’usine d’ArcelorMittal à Contrecoeur (section locale 8060) ont voté en faveur d’un mandat de grève à déclencher au moment opportun dans une proportion de 97 %, tandis que ceux de l’usine de Longueuil l’ont fait dans une proportion de 95,2 % (section locale 8897). Cela s’ajoute aux travailleurs de l’usine de Contrecoeur Est (section locale 6586) qui avaient déjà voté en fin de semaine dernière en faveur du mandat dans une proportion de 95,5 %.
« Il est minuit moins une. L’employeur a formulé une offre cette semaine qui est clairement en décalage avec le mandat que les membres nous ont donné dans les assemblées générales. Nous sommes convaincus qu’il est possible d’en arriver à un règlement négocié, dans la mesure où l’employeur prend acte des résultats des assemblées », estime le représentant syndical des Métallos, Guy Gaudette.
« Le risque de conflit est grand. La dernière offre ne constitue aucunement une base de négociation. Et en plus, elle n’avait même pas été validée par les autorités de la compagnie à Chicago. On s’attend à davantage de respect de la part de l’employeur », explique le président de la section locale 6586, Steve Galibois. Les négociations achoppent sur les aspects monétaires de la convention (salaires, retraites et avantages sociaux).

Lire la suite de: Le risque de conflit s’accentue chez ArcelorMittal en Montérégie
Liste des nouvelles
Propulsé par Édimestre PlusMCLe logo d'Édimestre Plus : un "e" blanc dans une croix orange