Lockout chez ABI: Rio Tinto et Alcoa prennent les travailleurs et toute une région en otage

Le 11 janvier dernier, Alcoa et Rio Tinto Alcan ont décidé conjointement de mettre en lockout les 1030 travailleurs de l’aluminerie de Bécancour (ABI) dans le Centre-du-Québec (tout près de la Mauricie). Pourtant, les négociations allaient bon train lorsque l’employeur a décidé de rompre les pourparlers et de tenter un coup de force en déposant une offre finale et globale en décembre. Celle-ci a sans surprise été rejetée le 10 janvier par les membres de la section locale 9700 des Métallos. Les négociations achoppaient sur le régime de retraite et sur le respect de l'ancienneté dans les mouvements de main-d'oeuvre.

Coup de théâtre, le 11 janvier, le lockout était décrété et deux séries de cuves étaient arrêté, ce qui représente les deux tiers de la production, avant même que le conciliateur ait pu réunir les parties. Pourtant, le lockout coûte plus cher qu'un règlement négocié.

Ici, le directeur québécois des Métallos, Alain Croteau, et le président de la section locale 9700, Clément Masse, présentent la situation au 2e jour du lockout.

Quels sont les vrais motifs des géants de l'aluminium que sont Alcoa et Rio Tinto? Négocier des tarifs d'électricité plus avantageux pour Alcoa? Faire monter artificiellement les prix de l'aluminium et engranger des profits en vendant de l'aluminium provenant des autres usines de Rio Tinto? Il y a anguille sous roche

Les alumineries font de généreux profits au Québec grâce aux rabais d'électricité qui leur sont consentis, à même nos ressources collectives, parce qu'elle créent des emplois. Il est odieux que Rio Tinto et Alcoa prennent ainsi en otage 1030 travailleurs, leurs familles et toute une région, pour leurs intérêts commerciaux.

Mercredi le 7 février, le député Gabriel Nadeau-Dubois de Québec solidaire présentera une motion à l'Assemblée nationale demandant à l'employeur de reprendre les négociations. Les métallos de toutes les régions sont invités à contacter leurs députés pour les inciter à appuyer cette motion.

Pour télécharger la liste des députés

 

L'argent: le nerf de la guerre

En déclarant un lockout, les géants de l'aluminium que sont Rio Tinto et Alcoa espèrent faire plier les travailleurs et qu'ils rentrent à genoux.

Chez les Métallos, on sait se serrer les coudes pour que cela n'arrive pas. Et les Métallos d'ABI ont maintes fois épaulé des syndiqués en conflit. C'est à leur tour d'avoir besoin de la solidarité de tous.

Pour soutenir les lockoutés, des dons peuvent être acheminés à:

MÉTALLOS SL 9700 F.D.P.
À l’attention de Éric Moore, secrétaire financier
Syndicat des Métallos, section locale 9700
8310, rue Desormeaux
Bécancour (Québec)
G9H 2X2

Il est aussi possible de faire des dons directement en ligne, à partir d'une carte de crédit.

en cliquant sur ce lien https://www.metallos.org/lockout-abi/

 

Les appuis

Depuis le 11 janvier, les appuis aux lockoutés se multiplient.

Plusieurs sections locales ont déjà annoncé des dons, récurrents ou non. La chef du Bloc québécois Martine Ouellet a appuyé les lockoutés, tout comme le co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau Dubois.

Les métallos de la section locale 9490 à l'aluminerie Rio Tinto Alcan à Alma sont venus annoncer un don récurrent et prêter la remorque qui leur avait été bien utile lors du lockout de 2012.

Le directeur canadien, Ken Neumann, est aussi passé devant l'usine et a assuré les lockoutés de l'appui de l'ensemble de l'organisation.

Même des syndicalistes mexicains de Los Mineros, ont transmis leurs voeux de victoire aux lockoutés.

Enfin, Alain Croteau interpelle le gouvernement du Québec quant à ses responsabilités dans ce dossier.

Le mercredi 7 septembre, les lockoutés d'ABI ont manifesté devant l'Assemblée nationale du Québec, pour revendiquer une intervention des parlementaires, compte tenu des contrats publics d'hydroélectricité.

Le même jour, l'Assemblée nationale adoptait une motion unanime dénonçant le lockout et appelant les parties à reprendre les négociations.

 

Les lettres d'appuis

Le lockout odieux d'Alcoa et Rio Tinto ne passe pas inaperçu parmi les travailleurs et les travailleuses, où qu'ils soient.
En effet, les appuis internationaux se multiplient pour les lockoutés d'ABI à Bécancour. 
Ils proviennent du Syndicat IndustriALL, qui regroupe 50 millions de travailleurs à travers le monde. Des lettres d'appuis à la section locale et aux dirigeants d'ABI sont parvenues d'aussi loin que de l'Australie, l'Islande ou encore de l'Espagne. On peut les consulter ici. 


Actualités reliées à la campagne

Syndicat des Métallos

C’est à une table de négociation que se règlera ce conflit

Le Syndicat des Métallos salue la volonté de la ministre du Travail de demander au conciliateur de convoquer les parties. Tout comme la ministre, les Métallos souhaitent retrouver autour de cette table
Publié : 09/02/2018
Lire la nouvelle

La balle est dans le camp de l’employeur

Le syndicat réitère son ouverture à négocier

Le président de la section locale 9700 des Métallos représentant les lockoutés d’ABI à Bécancour, Clément Masse, et le directeur québécois des Métallos Alain Croteau, sont sortis satisfaits
Publié : 09/02/2018
Lire la nouvelle

Les métallos de la Beauce et du secteur ferroviaire appuient les lockoutés

C’est au tour des métallos de la Beauce d’appuyer les lockoutés d’ABI, à la rue depuis maintenant un mois. Un autobus de militants syndicaux beauceron représentant les travailleurs de Manac (SL9471)
Publié : 08/02/2018
Lire la nouvelle

Motion unanime de l’Assemblée nationale

Pour une reprise des négociations
Publié : 07/02/2018
Lire la nouvelle

Les lockoutés d’ABI se font entendre à Québec

C’est un conflit privé, mais les rabais d’électricité sont très publics.
Les lockoutés d’ABI sont partis de Bécancour ce matin pour se faire entendre devant l’Assemblée nationale à Québec, alors que les parlementaires débattent d’une motion pour inciter les parties
Publié : 07/02/2018
Lire la nouvelle

Lockout chez ABI

Le directeur canadien des Métallos et des syndicalistes du Mexique sur la ligne
L’organisation des Métallos de tout le Canada se mettra en action pour soutenir les lockoutés d’ABI, faisant appel aux ressources du Syndicat international et à ses alliés à travers le monde.
Publié : 26/01/2018
Lire la nouvelle

Une population en otage : Québec doit donner l’heure juste

Appui des Métallos d'Alma aux lockoutés de Bécancour

De passage à Bécancour pour appuyer ses confrères en lockout, le président de la section locale 9490 des Métallos représentant les travailleurs de Rio Tinto à l’usine Alma, Alexandre Fréchette,
Publié : 25/01/2018
Lire la nouvelle

Lockout chez ABI

Les métallos de l’acier se mobilisent

Des représentants des syndiqués métallos de plusieurs usines du secteur de l’acier se sont rendus sur la ligne de piquetage des lockoutés d’ABI ce matin pour apporter un appui financier et moral
Publié : 23/01/2018
Lire la nouvelle

Le lockout est une mauvaise décision financière

À l’occasion de la divulgation des résultats financiers du 4e trimestre et de l’année 2017 d’Alcoa, le Syndicat des Métallos interpelle les actionnaires au sujet du lockout décrété le 11 janvier
Publié : 17/01/2018
Lire la nouvelle

Odieux lockout chez ABI

Quels sont les vrais enjeux de ce lockout?

Bécancour, vendredi le 12 janvier 2018 – Les lockoutés d’ABI et toute la région de la Mauricie vont souffrir d’un lockout odieux qui aurait pourtant pu se régler à une table de négociations
Publié : 12/01/2018
Lire la nouvelle

ABI rejette la main tendue et décrète cavalièrement un lockout

La section locale 9700 du Syndicat des Métallos dénonce le lockout décrété à 3 h cette nuit par la direction d’ABI, avec l’aval de Rio Tinto et Alcoa. « C’est un geste cavalier. Nous venions
Publié : 11/01/2018
Lire la nouvelle

Les Métallos d’ABI rejettent massivement les offres de l’employeur

« Il y a encore de la place pour la négociation »
Bécancour, mercredi le 10 janvier 2018 – Réunis en assemblée générale hier et aujourd’hui, les membres de la section locale 9700 des Métallos ont rejeté massivement les dernières offres de
Publié : 10/01/2018
Lire la nouvelle

ABI dépose une offre globale et finale

Le syndicat déplore la fin de la négo

L’aluminerie de Bécancour (ABI) a mis fin aux négociations dans la nuit de jeudi à vendredi en déposant une offre finale et globale. Le Syndicat des Métallos déplore la décision de l’employeur
Publié : 22/12/2017
Lire la nouvelle

Photos reliées à la campagne