Saladexpress à Saint-Rémi

25,4 % d’augmentations salariales et un contrat de travail de quatre ans

Publié : 15/07/2022

Plus de 75 travailleurs et travailleuses de Saladexpress à Saint-Rémi sur la Rive-Sud de Montréal ont accepté une entente de principe, dans une proportion de 83 %. En vertu de cette entente, ces métallos, tous membres de la section locale 9414, obtiennent un nouveau contrat de travail de quatre ans et des augmentations salariales de 25,4 %, rétroactives au 1er avril dernier.

Pour ces travailleurs et travailleuses (la grande majorité sont des femmes), ils verront s’ajouter quatre nouvelles primes à quatre autres qui se retrouvent bonifiées. Outre un sérieux coup de barre dans l’amélioration de leurs clauses normatives, deux congés fériés sont ajoutés, les classes de vacances sont améliorées et la contribution de l’employeur au Fonds de solidarité de la FTQ est également bonifiée.

« Pour nos membres, c’est le sentiment du devoir accompli et un certain retour du balancier à la suite d’importantes concessions il y a cinq ans », lance la présidente de l’unité syndicale, Guylaine Coallier. « Cela contribuera à la pérennité de l’entreprise, à la rétention de la main-d’œuvre et au recrutement de nouveau salarié », conclut le représentant syndical Stéphane Néron.  

Rappelons que la convention collective des métallos de Saladexpress était échue depuis le 31 mars dernier. La négociation tenait bon depuis la mi-mars.

 

Sur la photo, de gauche à droite : Frédéric Danault (membre du comité de négociation), Éric Lévesque (vice-président), Guylaine Coallier (présidente) et Stéphane Néro (représentant syndical des Métallos)