L’avantage syndical

Un syndicat, ça travaille pour votre intérêt

Un syndicat est un groupe qui travaille dans l’intérêt de tous.

Quand un syndicat existe au travail, la négociation devient collective et obligatoire.

Le groupe agit pour obtenir de meilleurs salaires, de meilleures conditions de travail pour tous. Il se bat contre l’injustice, l’arbitraire, l’inégalité, le favoritisme. Il fait respecter l’ancienneté ainsi que la santé et sécurité au travail. Il recherche une meilleure sécurité d’emploi.

Un syndicat, ça vous fait respecter au travail

Dans un syndicat, chacun est responsable de tous.

En se mettant ensemble, les travailleurs ont plus de poids dans leurs négociations avec les patrons.

Bref, un syndicat peut vous donner une voix forte. Il peut faire en sorte que vous obteniez une juste part des profits de l’entreprise. Il peut vous aider à rendre le lieu où vous travaillez plus sécuritaire et plus agréable.

Et c’est aussi la meilleure façon de se faire respecter au travail.

Un syndicat, ça rapporte

Être syndiqué comporte beaucoup d’avantages.

D’abord, les travailleurs syndiqués sont mieux payés. Ils gagnent en moyenne 4,90 $ de plus par heure ou 22,6 % de plus que des travailleurs non syndiqués.

Les femmes syndiquées gagnent jusqu’à 7 $ de plus par heure que les autres.

Les jeunes de moins de 25 ans gagnent 27 % plus cher lorsqu’ils sont syndiqués.

Les travailleurs syndiqués sont aussi plus en sécurité et traité plus équitablement au travail. Ils ont de meilleurs avantages sociaux et ont plus de facilité que les autres à concilier travail et vie personnelle.

Bref, cela donne tout un coup de pouce dans la vie.

Un syndicat, ça aide toute la société

Il est prouvé que dans une société où le taux de syndicalisation est élevé, les inégalités sont moindres.


Les syndicats sont des chiens de garde des conditions sociales et de travail.

À l’échelle de l’entreprise, ils contribuent à la justice économique.

À l’échelle de nos communautés, ils contribuent à la vitalité de nos régions.

Les salaires des travailleurs syndiqués permettent de soutenir les commerces, les emplois et les services locaux.

À l’échelle nationale, ils contribuent à la justice sociale, à des programmes sociaux plus accessibles, un système d’éducation et de santé de qualité, des services de garde…

C’est ça « l’avantage syndical » !

Un syndicat, ça fait l'histoire

Dans le passé, les syndicats ont permis de grands progrès comme l’interdiction du travail des enfants, les journées de repos, les vacances annuelles, les heures supplémentaires, les lois sur la santé et sécurité du travail, le salaire minimum, les avantages sociaux, la reconnaissance syndicale, etc.

Au Québec, nous avons une forte histoire syndicale. Des gens ont uni leurs voix et changé les choses...

La grève de l’amiante a débouché sur la loi sur la santé et sécurité au travail.

La crise de Murdochville a mené à un Code du travail et à la reconnaissance syndicale.

Le Front commun des années 70 a abouti à une loi sur le salaire minimum.

Bref, on gagne toujours à se tenir debout.


AVEC OU SANS SYNDICAT ?

Sans syndicat, le patron peut faire à sa tête, accorder les augmentations à ses employés favoris, se moquer de l’ancienneté et changer les règlements de façon arbitraire. Personne ne peut vous défendre.

Avec un syndicat, le patron doit vous respecter en tout temps, le salaire est fixé dans la convention collective, les augmentations sont négociées collectivement, vous bénéficiez d’un droit d’ancienneté, les règles sont bien définies et vos représentants travaillent pour votre intérêt.

Être syndiqué, c’est avantageux.

SYNDICAT OU SYNDICAT DE BOUTIQUE ?

Un syndicat de boutique est un syndicat dont les effectifs se limitent aux salariés d’un seul employeur et qui est, en général, organisé ou inspiré par la direction et dominé par l’employeur.

Souvent, pour contrer des tentatives de syndicalisation, les employeurs convainquent certains de leurs employés de créer un syndicat de boutique, qu’on appelle aussi un syndicat jaune... ce qui permet à l’employeur de continuer à contrôler les conditions de travail.

Un vrai syndicat donne de la force aux travailleurs, un syndicat de boutique vous isole. Un syndicat vous donne un rapport de force et de représentation, un syndicat de boutique les neutralise au profit de l’employeur. Un syndicat vous offre plusieurs services et de l’expertise (négociation collective, santé et sécurité, négociation et arbitrage de griefs, équité salariale, formation, communications), un syndicat de boutique sert plutôt les intérêts du patron.