Déclenchement d’une grève chez Energi à Terrebonne

On demande la fin de l’arbitraire et une échelle salariale juste

Publié : 14/09/2020

Terrebonne le lundi 14 septembre 2020 –   La centaine de travailleurs à l’emploi du manufacturier de portes-patio Energi, à Terrebonne, ont déclenché une grève à 5h ce matin. Ces syndiqués membres de la section locale 2008 des Métallos réclament une échelle salariale juste et équitable ainsi que la fin de l’arbitraire dans les salaires.

Voilà plusieurs années que les syndiqués réclament une échelle salariale claire, en fonction des compétences de chacun. Or, l’employeur refuse de classer directement les travailleurs en fonction de leurs qualifications. « Les syndiqués sont déterminés à mettre fin à l’arbitraire dans l’attribution des salaires. Mais l’employeur s’obstine à faire barrage à une échelle salariale équitable pour tous, qui tiendrait compte des compétences de chacun », constate le représentant syndical des Métallos, Jean-Yves Couture.

Plutôt que de classer systématiquement les salariés dans la nouvelle échelle en fonction de leur qualification, l’employeur pose des conditions additionnelles aux syndiqués pour qui le classement dans l’échelle se traduit par une hausse supérieure à 30 cents l’heure. « C’est discriminatoire à l’égard des salariés qui sont actuellement les moins bien rémunérés, et ce de façon tout à fait arbitraire. Des travailleurs ayant actuellement les mêmes compétences n’auront pas à se conformer aux mêmes conditions pour intégrer la nouvelle échelle salariale. C’est inadmissible », poursuit Jean-Yves Couture. 

Ce dernier invite l’employeur à faire preuve d’ouverture. « Nous sommes ouverts à discuter de formation de la main-d’œuvre et de perfectionnement. Les syndiqués ont toujours été partants pour mettre l’épaule à la roue. Mais il faut absolument mettre fin une fois pour toutes à l’arbitraire dans les salaires et introduire une échelle salariale équitable pour tous », conclut Jean-Yves Couture.