Le lockout chez ABI a fait perdre jusqu'ici
- $ à Hydro-Québec
Tous les Québécois paient pour cela.
Le syndicat veut négocier.
Mais le compteur tourne....

Appui aux lockoutés d’ABI

Des contributions récurrentes des syndiqués d’ArcelorMittal sur la Côte-Nord

Publié : 11/02/2019

Fermont et Port-Cartier, le lundi 11 février 2019 – Les 2500 travailleurs d’ArcelorMittal sur la Côte-Nord verseront des contributions récurrentes pour appuyer les lockoutés d’ABI, ce qui représente un montant hebdomadaire de près de 9000 $.

Un montant oscillant entre 2 et 5 $ par semaine selon les sections locales sera prélevé pour soutenir les lockoutés, tant que durera le conflit. Les sections locales en question avaient déjà fait des dons ponctuels par le passé, mais ces montants récurrents s’avèrent plus substantiels et surtout prévisibles.

« C’est important pour les membres chez ArcelorMittal de mettre l’épaule à la roue pour aider nos confrères et consœurs à traverser cette épreuve et à garder le moral. C’est un effort de solidarité entre les sections locales. Les cotisations additionnelles pourront demeurer en place une fois le conflit réglé afin de venir en aide à d’autres groupes en conflit ou encore pour créer un fonds spécial en cas de conflit avec ArcelorMittal », explique le représentant syndical des sections locales d’ArcelorMittal, Yves-Aimé Boulay.

Les dons proviennent de travailleurs des installations d’ArcelorMittal à Fermont ainsi qu’au chemin de fer et à Port-Cartier.

Les 1030 travailleurs et travailleuses d’ABI sont en lockout depuis le 11 janvier 2018, jetés à la rue par Alcoa et Rio Tinto. Les négociations achoppaient sur le financement du régime de retraite et le respect de l’ancienneté dans les mouvements de main-d’œuvre.