Premier contrat de travail à la Résidence des Bâtisseurs

Des hausses allant jusqu’à 24 % dès la première année !

Publié : 21/06/2010

Sept-Îles, le 21 juin 2010 – Moins de six mois après s’être syndiqués avec la section locale composée 7065 des Métallos, les 30 travailleurs de la Résidence pour personnes âgées Les Bâtisseurs, à Sept-Îles ont ratifié à l’unanimité vendredi dernier une première convention collective, qui leur accorde d’importants redressements salariaux.

L’entente prévoit des rattrapages salariaux allant de 6 % pour les employés affectés à l’entretien jusqu’à 24 % pour les préposés aux bénéficiaires, les autres syndiqués ayant droit à une hausse immédiate de 10 %. «Les préposés aux bénéficiaires ont des responsabilités importantes et exigeantes, telles administrer de l’insuline et d’autres médicaments, réanimer des patients, veiller à leur hygiène. Leur salaire reflètera mieux leur tâche», explique le représentant syndical Nicolas Lapierre.Outre le rattrapage salarial de la première année, les travailleurs auront tous droit à des hausses de 1,5 % pour chacune des deux années suivantes. Une prime de 0,50 $ sera aussi accordée pour le travail de nuit. Le nombre de semaines de vacances est augmenté de façon significative, passant de trois à cinq pour les employés ayant cumulé 10 ans de service (à un taux de 10 % de leurs gains annuels). Une procédure d’affichage des postes est instituée ; l’ancienneté est aussi reconnue et pourra être cumulée même lorsque un employé est en arrêt de travail. «Tout est là, même les libérations syndicales. Pour une première convention, c’est un modèle, une percée dans ce secteur où les employés sont trop souvent sous-payés. Ce contrat pave la voix aux négociations qui se tiendront cet été à la Résidence J.R. Lafontaine à Sept-Îles, aussi syndiquée depuis peu», plaide Nicolas Lapierre. Une troisième résidence située sur la Côte-Nord, à Port-Cartier, attend son certificat d’accréditation syndicale d’ici peu. Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques (mines, métallurgie, fabrication industrielle, hôtellerie, restauration, camionnage, taxi…).