Dévoilement d'un monument à la mémoire des travailleurs décédés à Fermont

Le temps qui adoucit la peine n'efface pas le souvenir

Publié : 23/09/2020

La section locale 5778 des Métallos à Fermont a dévoilé hier un monument en mémoire des personnes décédées au travail.

Celui-ci est situé bien en vue aux abords de la ville. « Les familles pourront s’y recueillir, on pourra aussi s’en servir pour faire l’éducation de nos jeunes à l’école, de l’éducation au sein de notre communauté. Il sera visible des travailleurs qui partent pour la mine le matin », a expliqué la présidente de la section locale 5778, Karine Sénéchal lors du dévoilement, qui se déroulait dans le cadre des activités du 60e anniversaire de la section locale.  

Présent lors du dévoilement, le coordonnateur régional des Métallos, Nicolas Lapierre, a rappelé l’importance d’un vrai paritarisme en santé et sécurité. « Qu’on se le dise, la santé et la sécurité, ça doit être une valeur, ça doit se sentir, s’apprécier, se vivre, faire partie d’une culture d’entreprise. Ça doit être au centre de notre action, de façon à ce que le travailleur qui sent qu’il y a un problème, soit à l’aise d’en parler », a-t-il expliqué.

Le mémorial rend hommage à la vingtaine de travailleurs décédés au travail depuis que la mine aujourd'hui propriété d'ArcelorMittal est en opération. « L'inscription fait référence au père, au conjoint, au fils, à l'oncle, à l'ami, au collègue qui nous ont quittés», explique l’initiatrice du projet, l’officière syndicale Nadine Joncas.

« Le temps qui efface la peine n’efface pas le souvenir. Afin de ne jamais oublier nos collègues décédés au travail, ce mémorial leur rend hommage, pour ce qu’ils y ont accompli et d’y avoir laissé leur vie », peut-on lire gravé dans la pierre.