Débrayage chez MPI à Portneuf

En grève pour les assurances et la rétroactivité salariale

Publié : 19/04/2010

Québec, le 19 avril 2010 – Les 82 travailleurs de Moulin à papier Portneuf (MPI) ont déclenché la grève ce matin, dans l’espoir de faire débloquer les négociations avec leur employeur. L’usine qui est installée dans la région de Québec depuis 135 ans fabrique du papier de soie, du papier hygiénique et des serviettes de table.

Au fil de la négociation, la direction a revu à la baisse sa proposition, en reculant sur la rétroactivité alors que les travailleurs sont sans convention depuis 2008. «L’employeur a fait preuve d’intransigeance en abaissant son offre. Il demande aux travailleurs de renoncer à leurs augmentations pour les années 2008, 2009 et pour le début de 2010. Il n’est pas question de signer à rabais», fait valoir le permanent syndical, Gordon Ringuette.Les syndiqués métallos réclament aussi la prise en charge par l’employeur de la moitié du coût des assurances collectives plutôt que le versement d’un montant forfaitaire dérisoire, explique M. Ringuette. Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques (mines, métallurgie, fabrication industrielle, hôtellerie, restauration, camionnage, taxi…).