Excellent contrat chez Tremcar à Saint-Jean-sur-Richelieu

Publié : 03/05/2022

Saint-Jean-sur-Richelieu, le mardi 3 mai 2022 – La centaine de travailleurs et travailleuses de l’usine Tremcar à Saint-Jean-sur-Richelieu qui fabriquent des citernes en acier inoxydable a ratifié un excellent contrat de travail qui prévoit des hausses salariales d’environ 20 % sur 5 ans ainsi qu’une protection du pouvoir d’achat pour les deux dernières années du contrat.

Concrètement, un ajustement salarial de 1,25 $ s’ajoute dès maintenant à une hausse de 3 %, pour un pourcentage total d’augmentation de 8 % la première année. Les salaires seront ensuite haussés de 3 % pour chacune des années du contrat. Cependant, si l’indice des prix à la consommation dépassait la hausse prévue, les salaires seraient ajustés en conséquence jusqu’à concurrence de 5 % pour les deux dernières années du contrat.

« C’est une excellente convention, au-dessus de tout ce qui s’était signé auparavant. C’est grâce à la solidarité des membres avec leur comité de négociation », souligne le représentant syndical, Martin Courville.

Le contrat prévoit par ailleurs une prime de fidélisation de 50 cents/l’heure pour les travailleurs ayant   3   à 5 ans d’ancienneté, de 1 $/l’heure pour ceux qui cumulent 5 à 10 ans de service et de 1,50 $/l’heure pour ceux ayant travaillé plus de 10 ans chez Tremcar. La cinquième semaine de vacances sera accordée après 15 ans de service plutôt que 20, tandis que la sixième semaine sera accordée à partir de 20 ans de service plutôt que 25. Le pourcentage de salaire accordé pour la période de vacances sera majoré à 13 % après 25 ans de service. L’allocation pour l’achat de bottes et de vêtements de travail est aussi haussée.

Cette entente de principe a été ratifiée dans une proportion de 76 % par les membres. Ces derniers avaient rejeté dans un premier temps une proposition dite « finale de l’employeur » à l’unanimité.

« Le rejet à 100 % de la proposition précédente de l’employeur a été déterminant. Ça nous a donné l’élan nécessaire pour retourner négocier avec l’employeur, forts de l’appui unanime des membres au comité de négociation. Ça nous a permis de conclure cette entente de principe, à la satisfaction des membres », fait valoir le président de l’unité syndicale membre de la section locale 9414, Marc‑André Marchand.

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.