Le Syndicat des Métallos déplore des propos racistes anti-Autochtones

Publié : 16/11/2021

Sept-Îles, le mardi 16 novembre 2021 – Le Syndicat des Métallos tient à souligner qu’il ne cautionne en aucun cas les propos racistes et anti-Autochtones tenus sur les médias sociaux par un individu qui se décrit comme étant en lien avec son organisation sur son profil.

Un individu a en effet écrit un commentaire anti-Autochtone sur une publication Facebook d’un média en lien avec un incident à Sept-Îles. Or, la personne en question se définissait elle‑même sur son profil FB comme « travaillant » au Syndicat des Métallos. Après vérification, ce n’est pas le cas.

« Nous tenons à nous dissocier des propos racistes et anti-Autochtones qui ont pu être écrits en commentaire. Nous ne tolérons pas ce genre de comportement. Précisons cependant que la personne en question n’est d’aucune façon un employé du Syndicat des Métallos », explique le coordonnateur des Métallos pour la Côte-Nord, Nicolas Lapierre.

Le Syndicat des Métallos souhaite plutôt s’inscrire dans le mouvement actuel de Vérité et réconciliation avec les communautés autochtones. « Nous aurons d’ailleurs une conférence sur cet enjeu lors de notre prochaine assemblée annuelle, la semaine prochaine. Non seulement nous ne tolérons pas ce genre de racisme dans nos rangs, mais nous souhaitons aller plus loin et tenir compte des réalités autochtones dans nos milieux de travail, dans nos conventions collectives. C’est le genre de questions auxquelles nous réfléchirons la semaine prochaine et dans un proche avenir, pour que l’expression ‘Vérité et réconciliation’ prenne tous son sens dans nos milieux de travail », ajoute Nicolas Lapierre.

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.