Port de Sept-Îles

Les débardeurs demandent une conciliation

Publié : 11/06/2019

Sept-Îles, le mardi 11 juin 2019 – La section locale 2015 du Syndicat des Métallos, qui représente les 80 débardeurs du Port de Sept-Îles, a pris la décision hier matin de soumettre officiellement au ministère du Travail une demande de conciliation.

Les négociations piétinent depuis juin 2018 avec l’employeur, Arrimage Québec QSL, sur plusieurs aspects monétaires. Rappelons que la convention collective est échue depuis mai 2018. En février dernier, les travailleurs ont unanimement donné à leur comité de négociation un mandat de grève à exercer au moment jugé opportun. Pour ces travailleurs sous juridiction fédérale, la décision d’aujourd’hui de recourir à la conciliation constitue un pas de plus vers l’exercice d’un tel mandat de grève.

« Après plus d’un an de discussions, nous sommes encore très loin d’une entente », fait valoir le représentant syndical des Métallos, Yves-Aimé Boulay. « En février, nos membres nous ont bien dit qu’ils étaient prêts à aller jusqu’au moyen ultime, la grève, pour faire valoir leurs droits. Il est maintenant temps pour l’employeur de comprendre qu’il doit arriver rapidement à un règlement négocié. »