Le lockout chez ABI a fait perdre jusqu'ici
- $ à Hydro-Québec
Tous les Québécois paient pour cela.
Le syndicat veut négocier.
Mais le compteur tourne....

Appui aux lockoutés d’ABI

Les gars du Nord en renfort

Publié : 05/02/2019

Bécancour, le mardi 5 février 2019 – Une délégation représentant les 820 syndiqués de Mine Raglan au Nunavik était de passage à Bécancour aujourd’hui pour soutenir les lockoutés d’ABI, à la rue depuis maintenant près de 13 mois.

Les membres de la section locale 9449 ont choisi de doubler leur cotisation mensuelle pour soutenir les lockoutés d’ABI. Aujourd’hui, le président de la section locale 9449, Éric Savard, a apporté un chèque au montant de 4000 $ pour appuyer les lockoutés ainsi qu’une série de chèques postdatés pour les trois mois suivant, au même montant chacun.

« Ils font face à une multinationale, tout comme l’est notre employeur. On sait que les négociations avec ces grosses compagnies sont de plus en plus difficiles. Leur bataille est aussi la nôtre. C’est important qu’ils sentent qu’on est à leurs côtés », fait valoir Éric Savard.

Ls 1030 travailleurs et travailleuses d’ABI sont en lockout depuis le 11 janvier 2018, jetés à la rue par Alcoa et Rio Tinto. Les négociations achoppaient sur le financement du régime de retraite et le respect de l’ancienneté dans les mouvements de main-d’œuvre.