Les métallos de l’Université Concordia renouvellent leur convention collective

Publié : 18/07/2019

Montréal, le jeudi 18 juillet 2019 – La quarantaine de salariés d’entretien des immeubles et des terrains de l’Université Concordia, membres du Syndicat des Métallos, a accepté hier dans une proportion de 85 % la ratification d’une nouvelle convention collective.

Le contrat de travail de 3 ans prévoit des augmentations salariales rétroactives de 2 % au 1er janvier 2018, 3,77 % au 1er juin 2018 et 2,4 % au 1er juin 2019, ainsi qu’une hausse de 2,6 % le 1er juin 2020. Les primes d’équipe seront augmentées selon le même pourcentage que les hausses salariales.

La sous-traitance faisant partie des préoccupations du syndicat, l’entente prévoit de combler 6 postes au cours des 12 mois suivant la signature de la convention collective.

Les descriptions de tâches seront actualisées avec droit de regard du syndicat pour toute modification future et l’employeur a l’obligation de fournir la description de tâches à chaque salarié.

Un nouveau quart de travail de fin de semaine sera créé et les taux de salaire des postes de fin de semaine seront répartis sur 5 jours et seront applicables à toutes les heures travaillées durant la semaine. Les taux de salaire des postes de fin de semaine sont majorés de 15 % du salaire de base du poste.

Les syndiqués ont également négocié une clause de salarié en disponibilité 24/7 rémunérée ainsi que l’ajout à la fin de la convention collective d’une journée supplémentaire de congé personnel rémunérée.

« Les membres ont fait preuve de solidarité, en rejetant une première entente de principe au mois de mai dernier, ce qui a permis de mener à terme une bonne négociation », explique le représentant syndical des Métallos, Stéphane Néron.