Les métallos de Soudo Technic tiennent une journée de grève

Les propositions patronales condamnent les travailleurs à l’appauvrissement

Publié : 26/05/2022

Sept-Îles, le jeudi 26 mai 2022 – Les quelque 45 travailleurs de Soudo Technic sont en grève aujourd’hui pour revendiquer de meilleures conditions de travail, pour éviter de s’appauvrir. Ces membres de la section locale 7065 des Métallos se sont donné un mandat de 10 journées de grève à exercer au moment jugé opportun.

« Le coût de la vie est autour de 7 %, on a des prix de l’essence record. Ces sept dernières années, nos salaires n’ont généralement pas été à la hauteur du coût de la vie. Nos membres en ont assez de voir leur pouvoir d’achat diminuer. Ça doit changer dans cette négociation », fait valoir le président de la section locale 7065, Nelson Breton, qui est lui-même soudeur chez Soudo Technic.

Les négociations achoppent donc sur les salaires. En plus de salaires insuffisants, l’employeur formule aussi plusieurs demandes de concession de la part des travailleurs.

« C’est la moindre des choses d’avoir un salaire qui permet de payer l’épicerie, les transports et les comptes. Nos membres refusent de s’appauvrir au travail », ajoute le représentant syndical Marc Tremblay.

Soudo Technic est une compagnie de soudure à Sept-Îles, qui compte parmi ses principaux donneurs d’ouvrage l’Aluminerie Alouette. Après cette journée, neuf autres pourront être tenues en vertu du mandat donné. Le comité de négociation déterminera le moment de ces journées de débrayages.

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.