Résultat des assemblées

Les syndiqués de Mine Raglan signent un nouveau contrat

Publié : 14/07/2017

Val-d’Or, le vendredi 14 juillet 2017 – Les syndiqués de Mine Raglan au Nunavik ont ratifié hier soir un nouveau contrat de travail de 5 ans. Toute menace de grève est écartée.

Le contrat de travail prévoit des hausses salariales totalisant 13,5 % sur 5 ans, des augmentations à diverses primes, une bonification de la portion versée par l’employeur dans le régime de retraite ainsi qu’une amélioration de l’assurance invalidité. Le contrat prévoit également une prime au moment de la signature.

Fait à noter, l’employeur a consenti à poursuivre les pourparlers avec le syndicat, en présence d’un médiateur délégué par le ministère du Travail, pour rétablir de meilleures relations de travail. En outre, un comité de travail sera mis sur pied pour étudier les horaires de travail.

« C’est un excellent contrat. Les conditions de vie sur le site sont difficiles, les membres souhaitaient que leurs conditions de travail le reflètent mieux. Mais au-delà du monétaire, l’engagement de l’employeur à chercher des moyens d’améliorer le climat de travail augure bien pour la suite des choses », explique le représentant syndical Benoît Locas.

Les mécanismes sont améliorés pour permettre à certains mineurs d’être formés pour obtenir de meilleurs postes et à des employés de métiers d’accéder à des classes supérieures en fonction de l’expérience. « Cela va permettre une meilleure mobilité des travailleurs au sein de la mine. Auparavant, les meilleurs postes étaient souvent réservés à des entrepreneurs de l’extérieur et certains travailleurs avaient le sentiment de ne jamais pouvoir progresser », explique Benoit Locas.

Le recours à la sous-traitance sera limité à 20 % des effectifs en tout temps.