Le lockout chez ABI a fait perdre jusqu'ici
- $ à Hydro-Québec
Tous les Québécois paient pour cela.
Le syndicat veut négocier.
Mais le compteur tourne....

Les syndiqués du chemin de fer et du port d’ArcelorMittal appuient les lockoutés d’ABI

Publié : 05/03/2018

Port-Cartier, lundi le 5 mars 2018 – La section locale 6869 représentant les travailleurs et travailleuses du chemin de fer et du port d’ArcelorMittal entre Port-Cartier et Fermont annonce qu’elle soutiendra les lockoutés d’ABI tout au long du conflit.

Tant et aussi longtemps que durera le conflit, la SL 6869 enverra un chèque de 500 $ par semaine pour soutenir les 1030 lockoutés de l’aluminerie de Bécancour, mis à la rue le 11 janvier dernier par Alcoa et Rio Tinto.

« Nous emboîtons ainsi le pas à nos confrères et consoeurs de la SL 5778 d’ArcelorMittal à Fermont qui ont eux aussi annoncé une contribution récurrente récemment. Les syndiqués d’ABI à Bécancour sont toujours là quand vient le temps de soutenir des groupes en conflit, cela nous fait plaisir de répondre à notre tour présent quand ils mènent une bataille importante », fait valoir le président de la section locale 6869, Raynald Porlier.

Le conflit porte principalement sur le régime de retraite et le respect de l’ancienneté dans les mouvements de main-d’œuvre. « Les multinationales cherchent toutes à réduire les bénéfices de retraites et imposer leur loi dans les milieux de travail. Les lockoutés d’ABI se battent pour un bon régime de retraite et pour le respect de l’ancienneté, ce qui est au cœur de notre action syndicale. Nous sommes de tout cœur avec eux », ajoute Raynald Porlier.

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le syndicat le plus important du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.