Négociations ardues au Manoir des Sables

Les travailleurs adoptent un mandat de moyens de pression

Publié : 01/04/2011

Orford le 1er avril 2011 – Réunis en assemblée générale hier, les travailleurs du Manoir des Sables ont adopté à l’unanimité un mandat de déclencher des moyens de pression, pouvant aller jusqu’à la grève. Ce mandat pourra être déclenché au moment jugé opportun par l’exécutif syndical.

Depuis octobre 2010, l’employeur refuse catégoriquement de seulement entendre les demandes syndicales, s’obstinant à déposer une offre globale inacceptable après moins d’une dizaine d’heures de négociations. « La direction essaie de museler les salariés. On ne prend même pas la peine de nous écouter et on veut figer une convention collective de sept ans. L’employeur doit s’ouvrir les yeux et négocier réellement, sinon il pourrait avoir des surprises alors que la haute saison approche », fait valoir le représentant syndical Guy Gaudette.Les travailleurs ont aussi décidé, également à l’unanimité, qu’ils n’avaient pas à se réunir à nouveau en assemblée générale tant que de nouvelles offres - sérieuses cette fois-ci - n’auront pas été déposées. « Le représentant de l’employeur négocie bizarrement. Après deux rencontres de négociations, il nous annonce qu’il nous présente une offre globale, alors que nous n’avons même pas eu le temps de déposer toutes nos demandes. Il refuse de libérer les représentants du comité de négociation, ce qui est pourtant prévu par l’actuelle convention. C’est un manque de respect envers ses 120 travailleurs », affirme le président de la section locale 9400, Guy Gendron.
La section locale 9400 du Syndicat des Métallos représente près de 4000 personnes dans le secteur de l'hôtellerie et de la restauration au Québec. Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques (mines, métallurgie, fabrication industrielle, hôtellerie, restauration, camionnage, taxi…).