Négociation fructueuse à Mine Wabush

Les travailleurs auront droit à 5 $ de plus l’heure

Publié : 03/02/2010

Sept-Îles, le 3 février 2010 – Les 235 syndiqués à l’emploi de la minière Wabush ont ratifié ce matin une convention collective accordant des augmentations de 18 % sur cinq ans. Lorsqu’on tient compte à la fois des augmentations annuelles et du boni d’indexation au coût de la vie intégré au salaire (boni de vie chère), cela équivaut à une hausse de 5 $/l’heure, au terme de la convention.

«Nous sommes très contents. C’est le meilleur contrat qu’on a négocié dans cette minière depuis 1990. Les gens méritaient d’être considérés comme leurs confrères des autres minières sur la Côte-Nord et de rejoindre leurs conditions salariales», fait valoir le coordonnateur régional du Syndicat des Métallos, Roland Labonté. L’entente comporte aussi des gains importants au chapitre du régime de retraite et des avantages sociaux. «Nous sommes aussi arrivés à baliser le recours à la sous-traitance, ce qui était un des principaux enjeux», ajoute le permanent syndical Alain Croteau, précisant qu’un plancher d’emploi de 240 travailleurs a été négocié.La nouvelle convention collective, ratifiée ce matin en assemblée dans une proportion de 71 %, s’échelonne de mars 2009 à mars 2013. «Nous avions choisi de reporter la négociation, qui devait à l’origine s’amorcer l’an dernier, en raison du contexte économique difficile, alors qu’il y avait plusieurs mises à pied. Cela a valu la peine : nous avons gagné notre pari !», s’exclame le président de la section locale 6254 des Métallos, Robert Roy. Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques (mines, métallurgie, fabrication industrielle, hôtellerie, restauration, camionnage, taxi…).