Mandat de grève chez Orica Canada

L’offre de l’employeur refusée à 96,7 %

Publié : 14/10/2021

Fermont, le mercredi 13 octobre 2021 – Une trentaine de travailleurs d’Orica Canada ont rejeté, dans une proportion de 96,7 %, l’offre globale faite par l’employeur la semaine dernière. Du coup, ils ont accordé à leur comité de négociation un mandat de grève. 

Ces travailleurs, qui sont membres de la section locale 7065 du Syndicat des Métallos, souhaitent obtenir une entente qui leur donnerait de meilleures capacités de conciliation travail-famille et des augmentations salariales beaucoup plus fidèles à l’augmentation du coût de la vie.

« Le verdict d’hier est clair : nos membres veulent une meilleure qualité de vie, de meilleures conditions et éviter que l’écart de rémunération se creuse avec les travailleurs des entreprises desservies par Orica », explique le représentant syndical, Marc Tremblay. « Ils souhaitent bien entendu que la négociation se poursuive, mais sont résolus à ce que leur volonté soit prise au sérieux par la partie patronale. »

Les métallos d’Orica Canada assurent le transport des explosifs et préparent les opérations de dynamitage à la mine de Mont-Wright près de Fermont.

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.