Mandat de grève chez Béton provincial sur la Côte-Nord

Publié : 03/04/2018

Sept-Îles, mardi le 3 avril 2018 –  Les syndiqués métallos de Béton provincial, qui assurent la préparation et la livraison du béton dans les environs de Sept-Îles, Baie-Comeau et Havre-Saint-Pierre, pourraient déclencher une grève à tout moment si l’employeur ne consent pas à délier les cordons de la bourse.  

Lors d’une assemblée tenue pendant le congé de Pâques, la quinzaine de membres de la section locale composée 7065 se sont donné un mandat de grève à exercer au moment jugé opportun. Les négociations achoppent au sujet des aspects monétaires du contrat. « On nous propose un contrat de sept ans avec des hausses salariales qui ne couvrent même pas l’inflation. C’est inacceptable. Lorsqu’on connaît l’évolution du coût de la vie sur la Côte-Nord, on sait que l’employeur nous offre un appauvrissement pur et simple », dénonce le coordonnateur des Métallos pour la Côte-Nord, Nicolas Lapierre.

La grève peut être déclenchée à tout moment. « Le mandat de nos membres est clair. Ils n’accepteront pas des offres salariales ridicules. Maintenant, c’est à l’employeur d’agir en conséquence et de revenir négocier sérieusement s’il veut éviter un conflit », ajoute Nicolas Lapierre.

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le syndicat le plus important du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.