Mandat de grève chez Microbird à Drummondville

Publié : 25/04/2022

Drummondville, le lundi 25 avril 2022 – Les 350 métallos chez Microbird à Drummondville ont refusé à la quasi-unanimité les offres dites finales de l’employeur et se sont donné du même souffle un mandat pour déclencher des moyens de pression au moment jugé opportun, dans une proportion de 97 %.

« Nos membres nous ont donné un mandat clair, pour revenir avec un contrat à la hauteur de leurs attentes et du contexte économique. Ils sont prêts à déclencher des moyens de pression, pouvant aller jusqu’à une grève illimitée », explique le président de la section locale 9594, Karl Geoffroy, dont les membres fabriquent des autobus scolaires.

Les négociations achoppent notamment sur la clause qui encadre le recours à la sous-traitance, ainsi que celle sur les mouvements de main-d’œuvre. Les aspects monétaires du contrat de travail sont aussi en cause, soit les salaires, le régime de retraite et les assurances collectives.

« La détermination de nos membres est grande. Nous invitons maintenant les négociateurs patronaux à réviser leur position en conséquence », fait valoir le représentant du Syndicat des Métallos, Stéphane Néron.  

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.