Mandat de grève pour les syndiqués non brevetés de la traverse de L’Isle aux-Coudres

Celui-ci s’ajoute au mandat déjà voté par les officiers

Publié : 09/08/2021

Les syndiqués non brevetés de la traverse de l’Isle-aux-Coudres, membres de la section locale 9599 du Syndicat des Métallos, ont voté à 100% en faveur d’un mandat de grève de 5 journées intermittentes à exercer au moment jugé opportun. Ce faisant, ils emboîtent le pas à leurs confrères officiers mécaniciens et de navigation qui ont eux aussi en poche un mandat de 5 journées de grève.

Les 35 syndiqués non brevetés de la traverse de l’Isle-aux-Coudres, qui travaillent notamment comme matelots, amarreurs, huileurs, gardiens et préposés à l’entretien, déplorent la lenteur des négociations, qui achoppent sur les salaires et autres aspects monétaires.

« Nos membres souhaitent du mouvement dans les négociations, ils espèrent une entente rapide qui permettra d’améliorer leurs conditions salariales. Le coût de la vie augmente rapidement, nos salaires doivent suivre », fait valoir le vice-président de la section locale 9599 des Métallos, Dave Turcotte.

Le comité de négociation n’a pas déterminé le moment de déclenchement de ces journées de grève. Celles-ci s’ajouteront aux journées de grève prévues par les officiers mécaniciens et de navigation, ce qui porte à 10 le nombre de journées de grève potentielle à la traverse de l’Isle-aux-Coudres.

« L’objectif est clairement d’obtenir une entente négociée satisfaisante. Mais nos membres sont déterminés et n’hésiteront pas à recourir à des journées de grève si l’employeur ne démontre pas plus de sérieux dans les négociations », souligne le représentant syndical des Métallos, Luc Laberge.