Nouveau contrat à la carrière Graymont : Plus de vacances et une meilleure protection contre l’inflation

Publié : 12/04/2022

Marbleton, le mardi 12 avril 2022 – La soixantaine de travailleurs de la carrière de pierres à chaux Graymont située à Marbleton en Estrie a ratifié à 81 % un nouveau contrat de travail de 5 ans, rétroactif au 1er janvier 2021. Celui-ci prévoit que l’octroi de semaines de vacances additionnelles sera devancé systématiquement d’une année. De plus, la clause d’ajustement à l’inflation a été améliorée pour les trois premières années du contrat.

« Ça a été une belle négociation, respectueuse. Avec le manque de main-d’œuvre, ça nous a aidé à signer une bonne convention. Tout le monde était conscient des enjeux. On a gardé notre régime à prestations déterminées, on a amélioré nos vacances et on s’est mieux protégé contre l’inflation. Un nouvel horaire a par ailleurs été introduit, sur quatre jours, qui va permettre une meilleure conciliation travail-famille », explique le responsable de la dernière négociation à la section locale 9539, Keven Grenier.

Les hausses salariales sont de 3,5 % la première année (déjà écoulée), 3 % la deuxième année et 2,75 % pour chacune des trois dernières années du contrat. S’il advenait que l’inflation soit supérieure à 3 % pour les trois premières années, les salaires seraient ajustés en conséquence. Pour les deux dernières années, si l’inflation s’avérait supérieure à 3,5 %, la différence serait comblée entre ce taux et le taux réel d’inflation. La clause de protection de l’inflation existait déjà dans cette convention depuis une trentaine d’années, le seuil pour déclencher son entrée en vigueur a cependant été abaissé pour les trois premières années du contrat.

« Beaucoup d’éléments ont été améliorés. En plus des bonnes hausses salariales, un plafond de verre a été brisé au chapitre des vacances. Cela faisait plusieurs négociations que les travailleurs demandaient d’améliorer les vacances. Le comité en a fait une priorité de négociation et ça a été obtenu, en toute fin de négociation », fait valoir le représentant syndical, Martin Courville.

Les salaires horaires se situeront aux environ de 40 $ l’heure au terme du contrat.

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.