Nouveau contrat ratifié chez IOC à Sept-Îles

Bonification des retraites et des assurances

Publié : 30/05/2018

Sept-Îles, le mercredi 30 mai 2018 –Les quelque 300 travailleurs de la QNS&L (IOC) à Sept‑Îles affectés au chemin de fer et au port ont finalement ratifié dans une proportion de 80 % hier soir un nouveau contrat de travail de 5 ans survenu à la suite d’une entente de principe.

Le nouveau contrat prévoit une augmentation des cotisations de l’employeur dédiées aux retraites. Le maximum de dépenses de santé pouvant être assurées à vie est augmenté substantiellement. Le contrat prévoit aussi une hausse annuelle moyenne de 2,4 % pour la durée du contrat.

« Cette négociation a demandé une grande patience et une grande solidarité de tous les membres. Nous avons attendu, nous sommes restés solidaires de nos confrères au nord. Et le résultat en bout de ligne est à la satisfaction de tous. La ténacité de nos membres aura porté ses fruits », explique le président de la section locale 9344, Eddy Wright.

En acceptant ce nouveau contrat de 5 ans, les membres de la section locale 9344 emboîtent ainsi le pas à leurs confrères de la mine au Labrador, qui avaient entériné dans une proportion de 80 % une entente similaire plus tôt cette semaine, mettant ainsi fin à une grève qui avait cours depuis le 26 mars dernier. Notons que les travailleurs de Sept-Îles n’avaient pu faire grève de leur côté puisqu’ils étaient toujours en attente d’une décision sur le niveau de service essentiel à maintenir.

« Le contrat est en deux parties. Il y a une entente locale et une entente commune. Les membres sont satisfaits du contrat dans son ensemble. Voilà où a mené la solidarité et la combativité de l’ensemble des travailleurs d’IOC », conclut le représentant syndical des Métallos, Dany Maltais.

 

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le syndicat le plus important du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.