Règlement chez Crustacés Baie-Trinité

Plus de stabilité et de bonnes hausses de salaire

Publié : 12/04/2011

Sept-Îles, le 12 avril 2011 – La centaine de travailleuses et travailleurs à l’emploi de l’usine de transformation de crabes Crustacés Baie-Trinité ont accepté hier dans une proportion de 94 % un nouveau contrat de travail de quatre ans qui prévoit des hausses salariales de 18,75 %.

La nouvelle convention prévoit aussi plus de stabilité pour ces travailleurs saisonniers, obligeant l’employeur à rémunérer les travailleurs pour une durée minimale de 4 heures dès qu’ils sont appelés. De plus, l’employeur, connu pour être un mauvais payeur, sera contraint par la nouvelle convention collective de verser des pénalités financières lorsqu’il accuse un retard de paiement.

« Non seulement c’est une excellente convention sur le plan salarial, mais en plus on se donne des outils pour discipliner l’employeur. On espère que l’employeur cessera d’être un mauvais payeur pour mieux respecter les employés qui font tourner l’usine », fait valoir le représentant syndical Gilles Ayotte.Concrètement, l’employeur devra verser un montant équivalant à quatre heures de salaire pour chaque jour de retard de la paie. Des retards dans le paiement des cotisations au Fonds de solidarité FTQ ou des cotisations syndicales entraîneront une pénalité équivalant à 15 % de la somme due. À l’emploi de Crustacés Baie-Trinité entre 14 et 18 semaines par année, ces travailleurs auront des taux de salaire horaire oscillant entre 12,50 $ et 18,28 $ à la fin de la convention.
Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques (mines, métallurgie, fabrication industrielle, hôtellerie, restauration, sécurité, camionnage, taxi…).