Prêt pour le retour à pleine capacité chez HMSHost à YUL

Un nouveau contrat devrait aider à recruter des travailleurs et travailleuses dans les concessions de l’aéroport de Montréal

Publié : 23/05/2022

Dorval, le lundi 23 mai 2022 – Les travailleuses et travailleurs des restaurants de HMSHost à l’aéroport de Dorval ont ratifié ces derniers jours un nouveau contrat de travail de trois ans qui pave la voie à une embauche massive pour faire face à la reprise des activités à plein régime. Les salaires sont augmentés immédiatement de 7 à 16 %, selon les classifications d’emploi.

Une prime spéciale pour l’été 2022 de 2 $ l’heure s’ajoute. Par la suite, une hausse salariale de 2,75 $ s’appliquera pour la deuxième année du contrat et de 2,50 $ pour la troisième année. Alors que l’accréditation syndicale compte habituellement 400 syndiqués qui travaillent dans les différentes concessions de l’aéroport, seulement 150 personnes y travaillent actuellement, conséquence du ralentissement pandémique et de la pénurie de main-d’œuvre.

« C’est un contrat historique pour nous. Le comité de négociation a travaillé fort pour aller chercher le plus possible. Après deux années difficiles, avec les arrêts de travail en raison de la COVID-19, les quarts de travail coupés lors de la reprise très timide, ce nouveau contrat est un retour du balancier. La table est mise pour une vraie reprise et on espère que les meilleures conditions de travail nous amèneront de nouveaux collègues », explique le président de l’unité syndicale membre de la section locale 9400 des Métallos, Robert Thomas Gallagher.

Le contrat prévoit par ailleurs une amélioration de la procédure de prise de vacances, alors que les membres pourront choisir à deux périodes différentes leur choix de vacances. La contribution de l’employeur au REÉR collectif est haussée. Les travailleurs et travailleuses qui utilisent le transport en commun auront dorénavant droit à une contribution substantielle de l’employeur pour le remboursement de leur carte OPUS, équivalente au coût du stationnement alloué gratuitement aux employés. Les travailleurs auront par ailleurs davantage d’uniformes, payés.

« On pense que cette convention collective va aider à l’embauche de travailleurs et travailleuses, pour faire face à la reprise des activités à un rythme plus normal et même accru avec l’achalandage estival », fait valoir le représentant syndical des Métallos, Éric Blais.

Une clause a été introduite pour appuyer des syndiquées et syndiqués victimes de violence conjugale et familiale, qui auront droit à cinq journées de congés payés. La procédure d’affichage de postes est par ailleurs simplifiée. 

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.