Société ferroviaire et portuaire de Pointe-Noire à Sept-Îles

L’entente de principe est refusée

Publié : 09/06/2021

Réunis en assemblée à Sept-Îles, les 150 métallos de la Société ferroviaire et portuaire de Pointe‑Noire (SFPPN) ont rejeté hier, dans une proportion de 83 %, l’entente de principe conclue en janvier dernier entre leur comité de négociation et l’employeur. Du même souffle, ils ont accordé à leurs représentants syndicaux un mandat de grève à déclencher au moment jugé opportun.

Ces travailleurs, tous membres de la section locale 6254 du Syndicat des Métallos, attendaient que les conditions sanitaires le permettent afin de se faire présenter cette entente dans une assemblée physique, ce qui est devenu possible lundi dernier.

Le syndicat des Métallos prend acte des besoins exprimés par ses membres.

Une demande de rencontre sera faite rapidement auprès de l’employeur pour tenter de dénouer cette impasse.