Règlement chez QSL Canada, sous-traitant à l’Aluminerie Alouette

Les électromécaniciens obtiennent gain de cause

Publié : 02/11/2020

Sept-Îles, le lundi 2 novembre 2020 – Les électromécaniciens à l’emploi de QSL Canada qui  travaillent sur le site de l’Aluminerie Alouette ont finalement obtenu un important rattrapage salarial ainsi que l’assurance de la fin de l’arbitraire dans la fixation des salaires grâce à l’instauration d’une grille salariale.

Dans une entente, ratifiée la semaine dernière à l’unanimité, ces 6 travailleurs spécialisés membres de la section locale 7065 du Syndicat des Métallos ont obtenu une hausse salariale de 10 % la première année, soit un rattrapage de 2,50 $ l’heure. Par la suite, les salaires seront haussés de 2 % par année pour chacune des deux années suivantes.

De plus une grille salariale est mise en place, permettant de fixer un taux de salaire en fonction du corps de métier, soit électromécanicien ou mécanicien.

« Les deux objectifs que s’étaient fixés les membres pour cette deuxième convention collective sont atteints. Ça a été possible grâce à la détermination et à la solidarité dont ont fait preuve les membres. L’employeur a compris qu’il ne pouvait pas passer à côté des demandes des travailleurs avec des mandats de grève aussi clairs », fait valoir le coordonnateur des Métallos pour la Côte-Nord, Nicolas Lapierre.

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.