Le lockout chez ABI a fait perdre jusqu'ici
- $ à Hydro-Québec
Tous les Québécois paient pour cela.
Le syndicat veut négocier.
Mais le compteur tourne....

Rencontre au siège social d’Alcoa à Pittsburgh

Publié : 06/09/2018

La direction du Syndicat des Métallos du Québec ainsi que le vice-président international des Métallos (United Steelworkers) ont rencontré cet après-midi la haute direction d’Alcoa à Pittsburgh.

Le directeur québécois des Métallos, Alain Croteau, qualifie le ton de la rencontre de « respectueux ». « Nous avons discuté d’éventuelles pistes de solution pour tenter de dénouer l’impasse. Le Syndicat des Métallos demeure disposé à négocier en bonne et due forme lorsque le médiateur spécial Lucien Bouchard convoquera les parties », a expliqué le leader des Métallos du Québec, Alain Croteau.

Notons d’ailleurs que le médiateur spécial Lucien Bouchard était présent à la rencontre qui se déroulait au siège social de la compagnie américaine.

C’est 1030 familles qui sont à la rue depuis le déclenchement du lockout par ABI le 11 janvier dernier. Le litige porte sur le respect de l’ancienneté dans les mouvements de main-d’œuvre et le financement du régime de retraite.

La direction des Métallos et le président de la section locale 9700 ne commenteront pas la rencontre d’aujourd’hui au-delà du présent communiqué, vu la reprise attendue des négociations.

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le syndicat le plus important du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.