Un bon contrat aux Industries Canatal à Thetford Mines La détermination et la mobilisation des membres ont fait la différence

Publié : 09/09/2020

Thetford Mines, le mercredi 9 septembre 2020 –  Les 200 travailleurs des Industries Canatal à Thetford Mines ont accepté un nouveau contrat de travail de 5 ans qui prévoit notamment une hausse salariale de 10 % la première année (soit plus de 2 $ l’heure), à laquelle s’ajouteront des hausses totalisant 9,5 % supplémentaire au cours des quatre années suivantes.

Les membres de la section locale 9611 des Métallos avaient dans un premier temps rejeté une première offre dans une proportion de 90 % et s’étaient mobilisé au sein du milieu de travail. « Les membres ont fait preuve de détermination et de mobilisation. Ça a fait toute la différence pour obtenir un bon contrat de travail. L’employeur a compris la grande solidarité des travailleurs », explique le président de la section locale, Mario Nolet.

Outre les salaires, la prime pour le travail de soir passe de 0,60 $ à 1 $/l’heure dès la signature du contrat. Les primes de vérificateur et de chef d’équipe sont aussi bonifiées au cours du contrat. Une 5e semaine de vacances est octroyée après 18 ans de service plutôt que 20 ans.

Plusieurs clauses de la convention sont aussi améliorées. Ainsi les travailleurs pourront accumuler du temps supplémentaire plus rapidement. Au chapitre de la santé et de la sécurité du travail, une procédure sera maintenant mieux définie pour évaluer la température lors des canicules afin d’agir en conséquence. En cas de mise à pied ou de « bumping », le salaire d’un travailleur sera maintenu pendant un mois.

Les travailleurs auront par ailleurs accès à une formation de soudeur, sur place, dans l’environnement de travail. «On sait qu’il y a une grande pénurie de soudeurs et ce n’est pas facile lorsqu’on travaille à temps plein de suivre une formation. Enfin, ça permettra à ceux qui veulent apprendre le métier de pouvoir le faire directement à l’usine. Tout le monde y gagne », ajoute Pascal Loignon.