Appui aux responsables de services éducatifs en milieu familial

Un salaire raisonnable pour un travail essentiel

Publié : 24/09/2020

Trois-Rivières, le jeudi 24 septembre 2020 – Le Syndicat des Métallos tient à exprimer sa solidarité envers les responsables des services éducatifs en milieu familial qui en sont à leur quatrième journée de grève pour un salaire décent.

Ces dernières gagnent nettement moins que le salaire minimum, à peine 12,42 $ l’heure, une fois qu’elles ont payé la nourriture et les produits pour prendre soin des enfants.

« On a constaté pendant la pandémie à quel point certaines personnes qui font un travail essentiel sont sous-payées, sous prétexte qu’il s’agit d’une vocation. Ces personnes prennent soin des aînés, des enfants. Ça prend du courage pour mener cette grève. Il y a dans cette lutte des responsables de services éducatifs en milieu familial, une belle occasion de reconnaître le travail de celles et ceux qui prennent soin des gens », fait valoir l’adjoint au directeur québécois des Métallos, Donald Noël, qui a livré un message d’appui aux grévistes ce matin lors d’une manifestation devant les bureaux du ministre Jean Boulet à Trois-Rivières.

« Pour reprendre des mots qu’on a entendus il n’y a pas si longtemps dans un autre conflit… on trouve ça très ‘raisonnable’ que ces femmes soient payées décemment pour veiller sur l’épanouissement des enfants. C’est parce que des femmes comme elles veillent sur les tout-petits que nos membres peuvent aller travailler en ayant confiance que leurs enfants sont en bonnes mains », ajoute Donald Noël.

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.