Renouvellement de convention collective

Une augmentation de salaire de 17 % pour les métallos de Motrec

Publié : 07/10/2021

Sherbrooke, le jeudi 7 octobre 2021 Une cinquantaine de travailleuses et travailleurs de Motrec, une usine de fabrication de véhicules électriques industriels de Sherbrooke, ont entériné une nouvelle convention collective de 5 ans grâce à laquelle ils obtiennent au terme de celle-ci des augmentations salariales de près de 17 %.

« Les négociations, bien sûr empreintes du contexte de pénurie de main-d’œuvre, se sont déroulées rondement », explique le représentant syndical, Martin Courville. « Comme les deux parties ont maintenu au fil des ans de bonnes relations de travail, l’ouverture et la bonne foi étaient au rendez-vous, d’où ce résultat. »

Le taux horaire de ces travailleurs, qui sont membres de la section locale 7531 du Syndicat des Métallos, augmentera de 1 $ rétroactivement au 30 novembre 2020, puis de 3 % par année jusqu’à la fin de la convention collective. Désormais, le temps supplémentaire sera rémunéré dès l’atteinte du seuil quotidien de 8 h plutôt que de l’ancien seuil hebdomadaire de 40 h.

D’autres améliorations aux conditions de travail sont apportées grâce à ce nouveau contrat de travail : un programme de retraite progressive est institué et la période de probation est écourtée de plus de 300 heures pour se fixer à 720 heures. En ce qui a trait aux congés, les métallos de Motrec obtiennent aussi une 6e semaine de vacances après 20 ans d’ancienneté, se font ajouter deux congés fériés pour la période des fêtes, voient leurs congés pour deuil bonifiés et des congés pour obligations s’ajouter à tous ceux déjà prévus à ce nouveau contrat de travail.

Enfin, la contribution de l’employeur au Fonds de solidarité FTQ sera augmentée graduellement tout au long du contrat, faisant passer le montant pour chaque salarié de 550 $ à 1000 $ à la quatrième année du contrat.

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.