Une bonne première convention chez Nortek

Publié : 03/02/2021

Montréal, le mercredi 3 février 2021 – Nouvellement syndiqués depuis juin 2019, les 250 travailleurs et travailleuses de l’usine Nortek, qui fabrique des unités de ventilation pour divers bâtiments, ont enfin obtenu leur premier contrat de travail, à la suite d’un arbitrage.

Le contrat permet un important rattrapage salarial et des conditions de travail plus équitables grâce à la création d’une échelle salariale. Pour les deux tiers des travailleurs, cela se traduira par des augmentations salariales de 15 % d’ici les deux prochaines années (en incluant les augmentations déjà octroyées depuis juin 2019). Ces hausses s’élèveront même à plus de 50 % pour une vingtaine de salariés.

« Nous sommes très heureux que notre syndicat soit enfin reconnu et que ce soit inscrit dans notre convention collective. Ce contrat permet plus d’équité entre les travailleurs et met fin à l’arbitraire de l’employeur au moment de déterminer les salaires », explique le président de la toute nouvelle section locale 9582, Jean-Paul Lavoie.

Les salariés embauchés par l’intermédiaire d’agences de placement devront être embauchés parmi les employés réguliers de l’usine après une période de six mois, qui servira à titre de probation. Le contrat prévoit également une reconnaissance d’un comité syndical et l’élection de membres syndicaux au sein du comité de santé et sécurité.

« C’est une bonne première convention qui diminue considérablement les iniquités entre les travailleurs et met en place une structure salariale qui devrait permettre d’y mettre fin complètement dans les prochaines années. Tout est en place pour une vie syndicale saine où les travailleurs et travailleuses ont les outils pour se faire respecter », estime le représentant syndical Michel Courcy.

Précisons que ce contrat de travail a été obtenu à la suite d’un arbitrage de première convention. Les syndiqués ont en effet demandé en mai 2020 l’intervention d’un arbitre, comme le prévoit le Code du travail pour une première convention, étant donné l’incapacité d’en arriver à une entente.   

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.